comédienne

parcours

Parallèlement à ses études d’Arts du Spectacle à l’université, Noémie Rosenblatt suit une formation de comédienne à la Classe Libre du Court Florent de 2001 à 2005, date à laquelle elle est admise au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Ses professeurs y sont Dominique Valadié, Andrzej Seweryn, Christiane Cohendy, Mario Gonzales et Caroline Marcadé. Elle y travaille également avec Jacques Rebotier, Bernard Sobel et Eric Lacascade.

Depuis 2004, elle a joué les répertoires classiques et contemporains, dans des mises en scène de Jacques Weber (Ondine de Giraudoux), Bernard Sobel (Sainte Jeanne des abattoirs de Brecht), Cécile Backès (J’ai 20 ans , qu’est ce qui m’attend ? en 2010-2014) ou encore Eric Lacascade (Les Estivants de Gorki et Tartuffe en 2012).

 

Pendant cette période, elle lit, met en voix et en espace des textes dramatiques et littéraires.

Représentée par Isabelle Chapperon, co-fondatrice de l’agence Les 1D, elle joue aussi pour la télévision et dans des courts-métrage.

 

Elle fait ses premiers pas de metteuse en scène avec Les fiancés de Loches de Feydeau avant d’intégrer le Conservatoire, spectacle joué à Paris et en Belgique pendant plusieurs mois.

Depuis janvier 2014, Noémie est membre du Collectif d’artistes de la Comédie de Béthune, CDN des Hauts-de-France (direction Cécile Backès) et prend ainsi part à la vie du théâtre et à son rayonnement sur le territoire au travers d'actions culturelles et artistiques.

​En 2011, elle réalise un documentaire, Que fait l’acteur ?, sur le travail d’Eric Lacascade et sa troupe sur leur création de Tartuffe à Vidy-Lausanne. Que fait l’acteur ? sera présenté en parallèle de la tournée la saison suivante en 2013-2014.

​Elle retrouve l'équipe d'Eric Lacascade en décembre 2013 en tant qu'assistante à la mise en scène sur la création d'Oncle Vania de Tchekhov au Théâtre National de Bretagne et en tournée.

A l'automne 2015, elle assiste de nouveau Eric Lacascade sur la reprise de l'opéra de Spontini, La Vestale, au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles.

En 2015, elle crée sa compagnie pour produire sa deuxième mise en scène. Elle crée Demain dès l’aube, texte inédit de Pierre Notte écrit sur sa proposition et porté à la scène par Chloé Olivères et Evelyne Istria.

Le spectacle sera joué vingt fois, dans le Pas-de-Calais, dans les Yvelines, au TOP de Boulogne, au Théâtre de Belleville et au Festival de Noirmoutier.

 

Toujours en 2015, Noémie Rosenblatt met en scène Il ne s’était rien passé de Pierre Astrié. Une équipe de cinq comédiens, Lou Martin-Fernet, Isabelle Olive, Stephane Jais, Claude Lévêque et Pierre Astrié sont réunis dans ce projet produit par Là-bas Théâtre, compagnie de Béziers, soutenue par la région et le département.

En 2016, elle est engagée comme comédienne dans Mon fric, de David Lescot, mis en scène par Cécile Backès, à la Comédie de Béthune puis en tournée. Elle participe aussi à la création d’Une île de Mariette Navarro et Samuel Gallet, mis en scène par Julien Fisera et Arnaud Anckaert, dans le cadre du Collectif d’artistes de la Comédie de Bethune.

représentée par Isabelle Chapperon

Télécharger le CV

photos

tartuffe

de Molière

mis en scène par Eric Lacascade

Acte II scène 4 - Valère/Mariane/Dorine

avec Simon Gauchet et Laure Werckmann

Juin 2014

Noémie Rosenblatt

La Compagnie du Rouhault

© Copyright 2018 - Noémie Rosenblatt

La Compagnie du Rouhault

Site internet - François Fleurent

parcours

Parallèlement à ses études d’Arts du Spectacle à l’université, Noémie Rosenblatt suit une formation de comédienne à la Classe Libre du Court Florent de 2001 à 2005, date à laquelle elle est admise au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Ses professeurs y sont Dominique Valadié, Andrzej Seweryn, Christiane Cohendy, Mario Gonzales et Caroline Marcadé. Elle y travaille également avec Jacques Rebotier, Bernard Sobel et Eric Lacascade.

A l'automne 2015, elle assiste de nouveau Eric Lacascade sur la reprise de l'opéra de Spontini, La Vestale, au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles.

En 2015, elle crée sa compagnie pour produire sa deuxième mise en scène. Elle crée Demain dès l’aube, texte inédit de Pierre Notte écrit sur sa proposition et porté à la scène par Chloé Olivères et Evelyne Istria.

Le spectacle sera joué vingt fois, dans le Pas-de-Calais, dans les Yvelines, au TOP de Boulogne, au Théâtre de Belleville et au Festival de Noirmoutier.

 

Toujours en 2015, Noémie Rosenblatt met en scène Il ne s’était rien passé de Pierre Astrié. Une équipe de cinq comédiens, Lou Martin-Fernet, Isabelle Olive, Stephane Jais, Claude Lévêque et Pierre Astrié sont réunis dans ce projet produit par Là-bas Théâtre, compagnie de Béziers, soutenue par la région et le département.

Depuis 2004, elle a joué les répertoires classiques et contemporains, dans des mises en scène de Jacques Weber (Ondine de Giraudoux), Bernard Sobel (Sainte Jeanne des abattoirs de Brecht), Cécile Backès (J’ai 20 ans , qu’est ce qui m’attend ? en 2010-2014) ou encore Eric Lacascade (Les Estivants de Gorki et Tartuffe en 2012).

 

Pendant cette période, elle lit, met en voix et en espace des textes dramatiques et littéraires.

Représentée par Isabelle Chapperon, co-fondatrice de l’agence Les 1D, elle joue aussi pour la télévision et dans des courts-métrage.

 

Elle fait ses premiers pas de metteuse en scène avec Les fiancés de Loches de Feydeau avant d’intégrer le Conservatoire, spectacle joué à Paris et en Belgique pendant plusieurs mois.

Depuis janvier 2014, Noémie est membre du Collectif d’artistes de la Comédie de Béthune, CDN des Hauts-de-France (direction Cécile Backès) et prend ainsi part à la vie du théâtre et à son rayonnement sur le territoire au travers d'actions culturelles et artistiques.

​En 2011, elle réalise un documentaire, Que fait l’acteur ?, sur le travail d’Eric Lacascade et sa troupe sur leur création de Tartuffe à Vidy-Lausanne. Que fait l’acteur ? sera présenté en parallèle de la tournée la saison suivante en 2013-2014.

​Elle retrouve l'équipe d'Eric Lacascade en décembre 2013 en tant qu'assistante à la mise en scène sur la création d'Oncle Vania de Tchekhov au Théâtre National de Bretagne et en tournée.

En 2016, elle est engagée comme comédienne dans Mon fric, de David Lescot, mis en scène par Cécile Backès, à la Comédie de Béthune puis en tournée. Elle participe aussi à la création d’Une île de Mariette Navarro et Samuel Gallet, mis en scène par Julien Fisera et Arnaud Anckaert, dans le cadre du Collectif d’artistes de la Comédie de Bethune.

parcours

Parallèlement à ses études d’Arts du Spectacle à l’université, Noémie Rosenblatt suit une formation de comédienne à la Classe Libre du Court Florent de 2001 à 2005, date à laquelle elle est admise au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Ses professeurs y sont Dominique Valadié, Andrzej Seweryn, Christiane Cohendy, Mario Gonzales et Caroline Marcadé. Elle y travaille également avec Jacques Rebotier, Bernard Sobel et Eric Lacascade.

A l'automne 2015, elle assiste de nouveau Eric Lacascade sur la reprise de l'opéra de Spontini, La Vestale, au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles.

En 2015, elle crée sa compagnie pour produire sa deuxième mise en scène. Elle crée Demain dès l’aube, texte inédit de Pierre Notte écrit sur sa proposition et porté à la scène par Chloé Olivères et Evelyne Istria.

Le spectacle sera joué vingt fois, dans le Pas-de-Calais, dans les Yvelines, au TOP de Boulogne, au Théâtre de Belleville et au Festival de Noirmoutier.

Depuis 2004, elle a joué les répertoires classiques et contemporains, dans des mises en scène de Jacques Weber (Ondine de Giraudoux), Bernard Sobel (Sainte Jeanne des abattoirs de Brecht), Cécile Backès (J’ai 20 ans , qu’est ce qui m’attend ? en 2010-2014) ou encore Eric Lacascade (Les Estivants de Gorki et Tartuffe en 2012).

 

Pendant cette période, elle lit, met en voix et en espace des textes dramatiques et littéraires.

Représentée par Isabelle Chapperon, co-fondatrice de l’agence Les 1D, elle joue aussi pour la télévision et dans des courts-métrage.

Depuis janvier 2014, Noémie est membre du Collectif d’artistes de la Comédie de Béthune, CDN des Hauts-de-France (direction Cécile Backès) et prend ainsi part à la vie du théâtre et à son rayonnement sur le territoire au travers d'actions culturelles et artistiques.

Toujours en 2015, Noémie Rosenblatt met en scène Il ne s’était rien passé de Pierre Astrié. Une équipe de cinq comédiens, Lou Martin-Fernet, Isabelle Olive, Stephane Jais, Claude Lévêque et Pierre Astrié sont réunis dans ce projet produit par Là-bas Théâtre, compagnie de Béziers, soutenue par la région et le département.

​En 2011, elle réalise un documentaire, Que fait l’acteur ?, sur le travail d’Eric Lacascade et sa troupe sur leur création de Tartuffe à Vidy-Lausanne. Que fait l’acteur ? sera présenté en parallèle de la tournée la saison suivante en 2013-2014.

​Elle retrouve l'équipe d'Eric Lacascade en décembre 2013 en tant qu'assistante à la mise en scène sur la création d'Oncle Vania de Tchekhov au Théâtre National de Bretagne et en tournée.

Elle fait ses premiers pas de metteuse en scène avec Les fiancés de Loches de Feydeau avant d’intégrer le Conservatoire, spectacle joué à Paris et en Belgique pendant plusieurs mois.

En 2016, elle est engagée comme comédienne dans Mon fric, de David Lescot, mis en scène par Cécile Backès, à la Comédie de Béthune puis en tournée. Elle participe aussi à la création d’Une île de Mariette Navarro et Samuel Gallet, mis en scène par Julien Fisera et Arnaud Anckaert, dans le cadre du Collectif d’artistes de la Comédie de Bethune.

parcours

Parallèlement à ses études d’Arts du Spectacle à l’université, Noémie Rosenblatt suit une formation de comédienne à la Classe Libre du Court Florent de 2001 à 2005, date à laquelle elle est admise au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Ses professeurs y sont Dominique Valadié, Andrzej Seweryn, Christiane Cohendy, Mario Gonzales et Caroline Marcadé. Elle y travaille également avec Jacques Rebotier, Bernard Sobel et Eric Lacascade.

Représentée par Isabelle Chapperon, co-fondatrice de l’agence Les 1D, elle joue aussi pour la télévision et dans des courts-métrage.

 

Elle fait ses premiers pas de metteuse en scène avec Les fiancés de Loches de Feydeau avant d’intégrer le Conservatoire, spectacle joué à Paris et en Belgique pendant plusieurs mois.

A l'automne 2015, elle assiste de nouveau Eric Lacascade sur la reprise de l'opéra de Spontini, La Vestale, au Théâtre de La Monnaie à Bruxelles.

En 2015, elle crée sa compagnie pour produire sa deuxième mise en scène. Elle crée Demain dès l’aube, texte inédit de Pierre Notte écrit sur sa proposition et porté à la scène par Chloé Olivères et Evelyne Istria.

Le spectacle sera joué vingt fois, dans le Pas-de-Calais, dans les Yvelines, au TOP de Boulogne, au Théâtre de Belleville et au Festival de Noirmoutier.

Depuis 2004, elle a joué les répertoires classiques et contemporains, dans des mises en scène de Jacques Weber (Ondine de Giraudoux), Bernard Sobel (Sainte Jeanne des abattoirs de Brecht), Cécile Backès (J’ai 20 ans , qu’est ce qui m’attend ? en 2010-2014) ou encore Eric Lacascade (Les Estivants de Gorki et Tartuffe en 2012).

Depuis janvier 2014, Noémie est membre du Collectif d’artistes de la Comédie de Béthune, CDN des Hauts-de-France (direction Cécile Backès) et prend ainsi part à la vie du théâtre et à son rayonnement sur le territoire au travers d'actions culturelles et artistiques.

Pendant cette période, elle lit, met en voix et en espace des textes dramatiques et littéraires.

​En 2011, elle réalise un documentaire, Que fait l’acteur ?, sur le travail d’Eric Lacascade et sa troupe sur leur création de Tartuffe à Vidy-Lausanne. Que fait l’acteur ? sera présenté en parallèle de la tournée la saison suivante en 2013-2014.

​Elle retrouve l'équipe d'Eric Lacascade en décembre 2013 en tant qu'assistante à la mise en scène sur la création d'Oncle Vania de Tchekhov au Théâtre National de Bretagne et en tournée.

Toujours en 2015, Noémie Rosenblatt met en scène Il ne s’était rien passé de Pierre Astrié. Une équipe de cinq comédiens, Lou Martin-Fernet, Isabelle Olive, Stephane Jais, Claude Lévêque et Pierre Astrié sont réunis dans ce projet produit par Là-bas Théâtre, compagnie de Béziers, soutenue par la région et le département.

En 2016, elle est engagée comme comédienne dans Mon fric, de David Lescot, mis en scène par Cécile Backès, à la Comédie de Béthune puis en tournée. Elle participe aussi à la création d’Une île de Mariette Navarro et Samuel Gallet, mis en scène par Julien Fisera et Arnaud Anckaert, dans le cadre du Collectif d’artistes de la Comédie de Bethune.

Noémie Rosenblatt

La Compagnie du Rouhault

© Copyright 2018 - Noémie Rosenblatt

La Compagnie du Rouhault

Site internet - François Fleurent